Le journal des derniers sons

(En cours) - Installation


Dans mes travaux précédents, j’ai exploré diverses formes possibles d’associations entre textes et images. Le livre d’artiste Antichambre combine des photos d’objets domestiques avec des aphorismes relatant les pensées d’un personnage en attente de sa propre disparition. À travers ces fictions, je me suis progressivement intéressé à la possible liaison entre les mots et les images qui fait silence et qui introduit une forme fragile de présence au monde. Ce silence sera interrogé en cherchant parfois à évoquer la lourdeur des mots qui n’ont plus de sens, ou à leur potentiel de légèreté.

En fermant les yeux, je feuilletais les pages légères du cahier qui s’entrechoquaientt une à l’autre, silencieusement.

Au-delà de la page blanche, je figurais que quelques images, des rugissements, pourraient s’échapper tranquillement d’un monde qui brûle.

À l’occasion, un mot semblait égaré, érigé, au milieu d’une page, comme une stèle. L’écho de grands cris.


Détails