Antichambre

Impression numérique sur polypropylène, 9 images de dimensions variables. 2017. Œuvre réalisée dans le cadre de l’exposition collective Pavillon des étudiants de maîtrise de l’UQAM, à l’ancienne école des beaux-arts de Montréal.



Deux cubicules de cet édifice abandonné sont investis en tant qu’antichambres de la mémoire. Dans ces dernières, le souvenir d’un moment de rencontre s’y déploie à travers la photographie et le texte. Ces locaux vides deviennent des caisses de résonance des fragments de ces récits consignés sur papier. Une narration absente y constate une perte de ses sens et affects. Les histoires évoquées par ces mises en scène voudraient en fixer les derniers froissements. Le délabrement de l’ancienne école des beaux-arts devient un miroir de cette perte.